Il y a une rumeur à l’école

Coucou la compagnie !

L’autre jour à l’école, il nous est arrivé un truc incroyable : on a appris que la maîtresse allait nous quitter pour déménager à l’étranger… en plein milieu de l’année, en plus ! On était tous drôlement inquiets et déçus de ne pas avoir été prévenus, quand même.

Alors, nous sommes allés voir la maîtresse pour lui demander si c’était vrai. Et on a eu une drôle de surprise. En fait, tout ça n’était qu’une « rumeur » et toute la classe s’est fait avoir !

Et vous, ça vous est déjà arrivé de croire une rumeur ou de la faire circuler ? Dites-moi tout… C’est promis, je ne le répéterai pas !

Lulu

5 réflexions sur « Il y a une rumeur à l’école »

  1. Lauréa dit :

    Dans mon ancienne école, il y a eu la rumeur qu’une fille s’était fait kidnapper dans les toilettes… Je n’y croyais pas!

  2. Lucile dit :

    Au collège, une rumeur disait que les parents d’un ami était alcooliques, car des gens avaient vu son frère près des containers avec énormément de bouteilles d’alcool. En vrai, le frère en question récupérait bénévolement les bouteilles de personnes trop âgées ou trop handicapées pour marcher.

  3. Philippine dit :

    Moi, la rumeur qu’il y avait, c’est que quelqu’un enlevait des enfants près de chez nous. J’ai eu très peur alors que c’était faux !

  4. Lucie dit :

    Des rumeurs, il y en a plein de types dans mon école. L’une d’elle disait qu’il y avait un fantôme dans l’école : c’était totalement faux !

  5. Xana dit :

    Quand j’étais en CE1, une rumeur disait que la maîtresse serait absente pendant quatre mois. Personne n’y croyait, pourtant c’était vrai !

Laisser un commentaire

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Astrapi appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction Astrapi va d'abord lire ton commentaire puis le publier sur le site astrapi.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de la pièce d’identité d'un de tes parents : Bayard Presse, Astrapi - Blog de Lulu, 18 rue Barbès, 92120 Montrouge. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.