On se moque de Maxime

Pauvre Maxime ! À la piscine, l’autre jour, tout le monde s’est moqué de ses petits bourrelets dans son maillot de bain. Alors, j’ai pris sa défense, car j’ai vu qu’il était blessé…

Ben oui, les moqueries, ça fait parfois mal comme un coup de poing !

Moi, ma grande sœur Vanessa se moque souvent de mes bras tordus. Au début, ça me vexait. Maintenant, je m’en fiche !

Et vous, ça vous est déjà arrivé qu’on se moque de vous ? Est-ce que ça vous rend tristes ? Ou au contraire, arrivez-vous à passer au-dessus ?

Moi, j’ai un super conseil : s’aimer comme on est !

Gros bisous !

Lulu la Belle 😉

Abonnez votre enfant à Astrapi

34 réflexions sur « On se moque de Maxime »

  1. Justine, 11 ans dit :

    On se moque souvent de moi parce que je suis « intello ». Je suis bonne en classe, mais je trouve qu’il n’y a rien de mal. Et puis ceux qui se moquent de moi travaillent mal, et puis ils ne sont pas sympas ! En plus, on peut aussi leur trouver plein de défauts, mais on ne leur dit pas parce que ça ne sert à rien…

  2. Maya, 9 ans dit :

    Moi, on me traite d’intello, car je vais tout le temps à la bibliothèque. C’est pas juste !

  3. Thaïs dit :

    Je vois souvent des gens qui se moquent d’autres et ça me rend triste. Pourquoi critiquer les autres quand on a des choses à se reprocher ? Personne n’est parfait.

  4. Jules dit :

    Dans mon école, il y a cinq garçons qui se moquent de moi et de mes copains. Et parfois, ils nous attaquent et ils nous font mal. C’est toujours moi qui défends les autres, car certains sont lents ou ils ont peur.

Laisser un commentaire

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Astrapi appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction Astrapi va d'abord lire ton commentaire puis le publier sur le site astrapi.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de la pièce d’identité d'un de tes parents : Bayard Presse, Astrapi - Blog de Lulu, 18 rue Barbès, 92120 Montrouge. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.