Harcèlement à l’école : Lulu a besoin de témoignages

Salut !

Du fond du cœur, un grand merci à tous pour vos témoignages. On peut toujours compter sur vous dans les moments importants ! Et grâce à vous, l’équipe d’Astrapi a pu écrire un article très complet dans le numéro 914. À bientôt !

Lulu

86 pensées sur “Harcèlement à l’école : Lulu a besoin de témoignages”

  1. Clémence dit :

    J’ai une copine qui fait souvent sa chef et je ne sais pas comment lui dire que ça me rend triste.
    Si j’essaie de jouer avec quelqu’un d’autre, elle vient toujours me chercher.
    Qui peut m’aider ?

  2. Maëlle, 7 ans dit :

    Je suis en CE1. J’ai moi aussi été harcelée par un groupe de garçons. Des CE1 et CE2.
    Ils m’embêtaient tout le temps. Ils disaient que j’étais la « reine des canards et du caca d’oie ».
    Et je l’ai dit à ma maîtresse. Ils ont continué de m’embêter car j’étais responsable du ballon de la cour.
    Aujourd’hui, je ne m’occupe plus du ballon et ils m’ont laissée tranquille.

  3. Lisa dit :

    Dans ma classe, il y a une classe utilisée pour ceux qui sont en difficulté ou différents.
    Et les CM2 de l’année dernière, ils les ont embêtés. Mais la maîtresse les a vus et ils ont arrêté.

  4. Lucie, 9 ans dit :

    Un jour à l’école, il y avait des grands qui embêtaient une CP.
    Après avec mes copines, ont est allées le dire à un adulte.

  5. Toussaint, 9 ans trois quarts dit :

    Dans ma classe, il y a des gens méchants et arrogants qui me harcelaient lors de mon année de CE1. Ils me traitaient de « fille manquée » et ils me tapaient.
    Alors j’en ai parlé à la directrice, et moi je m’en fichais qu’ils me harcèlent car ce n’est qu’une bande d’idiots !

  6. Jeanne, 10 ans dit :

    Depuis le CP, une élève se faisait harceler par toute la classe. Elle jouait toute seule et quand elle disait quelle voulait déménager, tout le monde lui disait que cela leur ferait des vacances.
    Et puis, elle et moi, on était pires ennemies, Mais pour moi, ce n’était pas vraiment du harcèlement.
    J’ai été la première à retourner vers elle, et en fait c’est une chouette copine.
    Le harcèlement, c’est grave, je ne le tolère pas dans ma vie.

  7. Liam dit :

    Quand j’étais en CE2, j’ai donné une fessée à une fille pour rigoler et elle m’a donné une claque en échange.
    Et quand je suis sorti, je l’ai dit directement à mes parents, mais ils m’ont dit que c’était moi qui étais en tort.

  8. robin dit :

    Je ne me suis jamais fait harceler mais en EMC, le professeur a dit que beaucoup de personnes le sont.
    Deux élèves de ma classe se sont fait harceler et je trouve ça très grave.
    Nous avons élu des délégués pour que la victime leur en parle et qu’ils aillent voir un adulte pour arrêter tout ça.

  9. Léonie dit :

    Je trouve que ça ne se fait pas.
    C’est bien de le dire à un prof.

  10. Héloïse dit :

    Quand j’étais en CM2, il y avait un groupe de filles méchantes qui se moquaient des autres. Une de leur groupe a commencé à m’embêter en classe. Elle me donnait des coups de pied et faisait tomber ma trousse. Plus tard, dans la cour, deux autres m’isolaient pour me pousser contre le mur.
    Un soir, je l’ai dit à ma mère. Elle m’a expliqué que c’était du harcèlement scolaire et que j’avais bien fait de lui en parler. Elle en a parlé à mon maître, qui en a parlé au groupe de filles. Elles ont répondu qu’elles ne savaient pas que c’était du harcèlement.
    Souvent, lorsqu’une personne a besoin de faire du mal à quelqu’un, cette personne elle-même montre des signes de mal-être. Dans ce cas, essayez de raisonner le harceleur.

    1. Jeanne, 10 ans dit :

      Le harcèlement, c’est grave.
      J’ai déjà vu une copine se faire harceler. J’en ai parlé à un adulte et tout s’est arrangé. Depuis, on est meilleures amies.
      Quand on est harcelé, il ne faut pas se laisser faire, il faut en parler à un adulte.

Les commentaires sont fermés.

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Astrapi appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction Astrapi va d'abord lire ton commentaire puis le publier sur le site astrapi.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de la pièce d’identité d'un de tes parents : Bayard Presse, Astrapi - Blog de Lulu, 18 rue Barbès, 92120 Montrouge. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.