Anciens Astrapi 40 ans

Élevés à Astrapi !

Il y a dix, vingt, trente ou quarante ans… Vous êtes nombreux à avoir adoré Astrapi ! Nombreux à avoir béni le jour de l’arrivée de votre magazine chéri, à avoir été passionné par un article, un héros, un jeu, un bricolage… Certains disent même que cela à fait naître en eux une vocation !

Et pour beaucoup, vous voilà heureux de voir vos enfants partager aujourd’hui cette passion…

Alors si vous avez envie de crier votre amour au magazine de votre enfance ou de partager avec d’autres anciens Astrapiens, n’hésitez pas !

Écrivez-nous, écrivez-vous !

210 réflexions sur « Élevés à Astrapi ! »

  1. Nathalie dit :

    Bonjour !
    J’ai 43 ans, j’ai dévoré Astrapi enfant (après avoir lu Pomme d’Api et avant Okapi/I love English, puis Phosphore/Today in English) et mon fiston est à son tour devenu lecteur Astrapi.
    J’ai souvenir d’un numéro dans lequel se trouvait un livret central à détacher et à découper (type format à l’italienne) présentant les trois religions monothéïstes. Ce livret m’avait marquée, il montrait de façon simple les rites des religions juive, musulmane et chrétienne dans une idée de vivre ensemble… Cela a surtout été une découverte d’autres religions que la mienne et le début de looooongues interrogations métaphysiques (à mon petit niveau, encore aujourd’hui)… Alors je voulais vous dire merci parce que je crois que ça a été une graine qui a été plantée et qui fait que je crois au dialogue interreligieux, à la possibilité de la laïcité dans le respect du culte de chacun.
    Bonne continuation, bonne route à toute l’équipe !
    Merci, merci, merci !

  2. Julie dit :

    Bonjour ! Je suis Julie et j’ai… 40 ans !
    Je dévorais Astrapi petite fille, et c’est aujourd’hui ma petite Pauline, 6 ans, qui surveille la boîte aux lettres avec impatience pour découvrir son nouvel Astrapi !
    Aujourd’hui, notre rituel du dimanche matin, c’est un « câlin-Astrapi-grasse mat » !
    Mille mercis pour ces moments de bonheurs partagés.

  3. Cerise dit :

    Moi, j’ai 13 ans. Et même si je suis un peu grande, j’aime toujours lire les Astrapi de ma petite sœur de temps en temps.
    Merci pour tout ce que vous faites, je suis maintenant abonnée à Okapi… mais j’aimerai toujours Astrapi !

  4. Nicolas dit :

    Bonjour Astrapi.
    J’ai 30 ans et j’étais un fervent lecteur à l’école primaire, entre 1995 et 2000. J’étais un grand fan de vos jeux à construire. Je suis d’ailleurs à la recherche d’un de vos numéros. Dans celui ci, il y avait un jeu de plateau en papier carton où on incarnait un chasseur de monstres devant capturer des créatures dans divers lieux sur le plateau : marais, forêt, cimetière… Si quelqu’un se souvient de quel numéro c’était, ça serait super. J’en parle souvent à mon neveu et j’aimerais y jouer avec lui.
    Merci d’avance !

    1. La rédac dit :

      Bonjour Nicolas,
      Merci pour votre message !
      Le numéro que vous recherchez est sans doute le 391 du 15 février 1995. Voici la couverture : http://astrapi.wifeo.com/391.php.
      Hélas, nous disposons d’un nombre limité d’exemplaires, et nous ne sommes pas en mesure de vous envoyer cet ancien Astrapi.
      En revanche, nous préparons un magnifique jeu collaboratif (« La quête du Graal ») avec dragon, chevaliers et château fort en 3D ! Voilà qui devrait vous plaire… et ravir aussi votre neveu !?!
      Rendez-vous en kiosque à partir du 9 octobre (Astrapi n° 934 à venir).
      Merci pour votre message, à bientôt.

  5. Agnès dit :

    Bonjour,
    C’est avec beaucoup de joie et d’émotion que j’abonne aujourd’hui ma fille de 7 ans à Astrapi.
    J’ai été moi-même une grande lectrice de ce chouette magazine, ayant été abonnée de 7 à 11 ans (entre 1982 et 1986). Mes Astrapi ont été malheureusement donnés depuis, ce que je regrette amèrement aujourd’hui car je les aimais tellement… J’étais une jeune lectrice passionnée et enthousiaste et je passais de nombreuses heures à faire les bricolages, les recettes, les jeux et même à recopier les BD.
    Quand j’ai eu ma fille, j’avais hâte de voir si, en grandissant, elle aimerait lire autant que moi petite, et surtout si elle serait intéressée par Astrapi. À ma grande joie, le virus de la lecture est bien présent en elle, et elle a découvert les premiers numéros d’Astrapi cet été, ils lui ont tout de suite plu. Le flambeau est transmis à la nouvelle génération !
    Bravo à toute l’équipe pour le travail que vous faites et pour ce magazine de qualité que vous faites vivre (et d’autres avant vous) depuis 40 ans !
    J’ai hâte de me replonger dans Astrapi, 35 ans plus tard.

  6. Lucie, 15 ans (eh oui !) dit :

    Salut Astrapi !
    J’ai pesé et mesuré l’intégralité des Astrapi que mon frère et moi avons : 21,4 kg et 60 cm !
    Je lis Astrapi depuis assez longtemps déjà, mais quand je suis passée à Okapi et mon frère à Astrapi j’ai continué à le lire. Malgré mon âge, j’aime toujours ça !
    Mon plus vieux numéro est le numéro 740 du 15 décembre 2010, et le plus récent est le numéro 910 du 15 septembre 2018. Ce qui fait 170 Astrapi et deux hors-séries !
    J’adore ce que vous faites. Vous avez construit mon enfance. Merci !
    Joyeux anniversaire !

Laisser un commentaire

Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Astrapi appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de publier ton ou tes commentaires sur le site. La rédaction Astrapi va d'abord lire ton commentaire puis le publier sur le site astrapi.com. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, tes informations peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de la pièce d’identité d'un de tes parents : Bayard Presse, Astrapi - Blog de Lulu, 18 rue Barbès, 92120 Montrouge. Pour plus d’informations, tu peux consulter les dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.